Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2009.04.21

Le paradoxe du choix

Une présentation assez intéressante: Barry Schwartz: The paradox of choice

Le mieux est de l'écouter (20 min), mais j'en fais quand même ici un résumé:
Le dogme officiel des sociétés accidentales: pour maximiser le bien-être des citoyens, il faut maximiser la liberté individuelle. Les prémisses derrière sont que la liberté est bonne, essentielle à la vie humaine, et que c'est une condition préalable au libre-arbitre. La façon de maximiser la liberté est de maximiser le choix: plus il y a de choix, plus il y a de liberté et plus il y a de bien-être.
La responsabilité décisionnelle est de plus en plus reléguée au consommateur. La technologie nous donne de plus en plus de pouvoir et de plus en plus de choix. Partout où nous regardons, la vie est une question de choix.
La question est: est-ce une bonne nouvelle ou une mauvaise nouvelle? la réponse est non.
Un de ces effets est que ça produit la paralysie plutôt que la libération.
Le deuxième effet est que même si on réussit à surmonter la paralysie et on fait un choix, on finit par être moins satisfait avec le résultat du choix que nous le serions si nous avions moins d'options. Parce qu'avec autant de choix, il est facile de s'imaginer que nous aurions pu faire un mauvais choix qui nous emmènerait plus de satisfaction.
Ensuite, plus il y a d'alternatives à considérer, plus le coût d'opportunité est élevé. Le coût d'opportunité enlève de la satisfaction aux choix financiers.
Troisièmement il y a l'escalade des attentes. Plus l'attente est élevée, plus la différence entre ce qu'on a et ce qu'on veut est élevée, augmentant l'insatisfaction.
Le secret au bonheur est: des attentes basses!
Une dernière conséquence est que, quand nous n'avons pas de choix, la responsabilité de l'insatisfaction incombe au Monde, tandis que quand l'insatisfaction est conséquente à un choix, la responsabilité incombe à la personne.

12:00 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ted, économie | |  Facebook

Commentaires

besoin de verifier:)

Écrit par : Nina_Tool | 2009.09.19

Bonne explication, merci pour cette article.

Écrit par : Giochi di auto | 2010.10.16

Les commentaires sont fermés.