Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2010.06.13

L'impact des changements climatiques sur l'hydrologie centrasiatique aurait été légèrement surestimé








Les découvertes rassurantes et crédibles par rapport aux changements
climatiques sont plutôt rares, mais en voici une, publiée dans href="http://www.nature.com/news/2010/100610/full/news.2010.292.html">Nature.

Un groupe de chercheurs, dont des hydrologistes, ont évalué
l'importance des glaciers sur le niveau des rivières en Asie centrale,
et ont conclu que la fonte des glaciers devrait avoir moins d'impact
sur l'approvisionnement en eau que ce qui avait été calculé par le
GIEC. L'Indus est la rivière dont l'eau en provenance des fontes est la
source la plus importante: l'eau de fonte compte pour 1 fois ½ le
volume provenant des pluies. De ce 60% d'eau provenant de la fonte, 40%
seulement provient des glaciers, si mon interprétation est bonne, de
sorte que le ¼ du volume d'eau de la rivière est dépendant du glacier.
C'est considérable, mais moins qu'il était d'abord cru. Par contre, les
changements climatiques risquent d'apporter aussi des changements dans
les patterns de précipitations: selon les estimations actuelles, les
précipitations pourraient diminuer assez pour réduire la capacité de
support de l'agriculture de la région de 60 millions de personnes.

[ href="http://www.nature.com/news/2010/100610/full/news.2010.292.html">lire
l'article]




Les commentaires sont fermés.