Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2011.01.13

l'écophobie expliquée

Voir mon ancien post sur l'écophobie

Être responsable est un besoin de la nature humaine parce que cet état nous permet d'être sujets de plein droit et de nous actualiser comme être humains. Le fait que nous nous sachions responsables de nos actes joue un rôle fondamental dans notre fonctionnement psychique en venant renforcer ou affaiblir notre image de nous-mêmes, c'est-à-dire notre ego. Notre ego a besoin de responsabilité pour s'affirmer, c'est  pourquoi son réflexe sera de la rejetter si elle vient l'humilier de quelque manière que ce soit.
Ne pas consentir à ses obligations équivaut à ne pas consentir à la loi de la gravité. Nous serions alors condamnés à l'échec dans toutes nos tentatives de fonder une culture proprement humaine, comme dans celle de nous libérer de l'attraction terrestre. Notre époque n'aime pas beaucoup le mot "obligation". On lui donne très souvent une connotation péjorative. Il évoque, à notre esprit, la contrainte, alors que toute notre civilisation exalte la liberté, une liberté où le relativisme des valeurs personnelles fait obstacle au consensus social et à toute direction collective.

 

 

Tiré du podcast:

Par 4 chemins - La nature et la vie 2010.12.11

Responsabilité, liberté et création du monde : Réflexions pour une éthique contemporaine. Christian Lamontagne. Éd. Liber « Ce livre s'interroge sur ce que signifie être responsable. Non pas de manière abstraite, mais sous l'angle du rapport intime que chacun de nous entretient avec les autres et avec le monde. C'est une sorte de méditation où toute expérience, toute situation et tout phénomène sont considérés sous l'angle de la responsabilité. »

 

Les commentaires sont fermés.