Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2012.03.09

"Boisvenu vs Legault, encore les médias gauchistes biaisés"

Encore un blog de droite qui braille de l'"exposition médiatique déséquilibrée contre la droite".

Médias : est-ce que la culture du double standard est une valeur québécoise?

Au cours des dernières semaines nous avons eu droit à deux déclarations malheureuses :

« S’ils (NDLR : les étudiants) sont fâchés pis qu’ils ont envie de décâlisser des bagnoles à l’envers parce qu’on ne les écoute pas, eh bien qu’ils le fassent. » --- Claude Legault « Chaque assassin devrait avoir «droit à sa corde dans sa cellule» » --- Pierre-Hugues Boisvenu

Dans les deux cas, les auteurs ont admis que leur déclaration avait dépassé leur pensée.

Dans le cas du Sénateur Boisvenu, les médias québécois, se sont déchaînés et à peu près tous les blogueurs, chroniqueurs et commentateurs, en particulier au Devoir, à La Presse et à Radio-Canada, l’ont accusé de tous les maux.

Par contre, dans le cas de Claude Legault, personnage respecté de la colonie artistique québécoise, les mêmes blogueurs, chroniqueurs et commentateurs se sont empressés de l’excuser et à peine deux jours plus tard plus personne n’en parlait.

Pourquoi y a-t-il eu un traitement aussi différent de la déclaration malheureuse de l’un et de l’autre. Serait-ce parce que le premier est conservateur alors que l’autre est anti conservateur?

Poser la question…..

Au Québec, selon les biens pensants des médias conventionnels, si vous êtes conservateurs, un peu à droite, favorables à la responsabilisation des individus, anti interventionnistes, membres du RLQ, anti monopoles d’État, etc., vous êtes par définition un sans cœur qui ne comprend rien aux valeurs québécoises : la gratuité, le mur à mur, le nivellement par le bas, le tout à la culture, le tout à l’état, etc.

Si vous êtes familier au discours de droite, vous êtes sûrement bien conscients qu'ils se plaignent constament d'être sous-médiatisés, à cause du "biais gauchiste des journalistes syndiqués artistes" et autre clique...

Dans le cas présent, l'auteur s'attendrait à ce qu'un artiste québécois qui est d'accord qu'un individu endommage un char, et un sénateur du gouvernement canadien qui est d'accord à ce qu'un individu se tue, obtienne la même proportion de bashage médiatique. Il porte un jugement qualificatif sans trop apporter de démonstration. On se contente de dire que les médias gauchistes ont beaucoup plus fait de bruit autour du conservateur, car ils sont contres les bonnes valeurs droitistes de la responsabilité et de la libarté à cause d'un biais gauchiste.

22:02 Publié dans Blog, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.