Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2009.12.13

Nouvel encadrement des travailleurs immigrants

Pour une fois que le gouvernement fédéral semble faire dequoi qui a de l'allure:

En 2008, le Canada a admis 12 878 aides familiaux résidants. Le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, modifie la réglementation sur les domestiques immigrants, pour leur faciliter l'accès à la citoyenneté. Ce qui a probablement comme effet secondaire de faciliter à la main d'oeuvre bon marché pour les riches. Mais si ces gens travaillent ici, et veulent obtenir leur citoyenneté, et que le changement de réglement leur facilite l'accès je pense que c'est tant mieux pour eux?

Dans le cadre des modifications fédérales, les nourrices par exemple profiteront d'une période de quatre ans pour compléter l'équivalent de deux ans de travail, avant de demander le statut d'immigrant.

Aussi, les aides familiaux résidants n'auront plus besoin de se soumettre à un deuxième examen médical avant de présenter leur requête. Il s'agit d'une modification que préconisait feue Juana Tejada.

Selon une autre modification proposée, les aides familiaux qui font des heures supplémentaires pourront présenter une demande de résidence permanente plus tôt.

En ce moment, les aides familiaux résidants doivent travailler durant deux ans au cours des trois premières années suivant leur admission au Programme, avant de pouvoir présenter une demande de résidence permanente au Canada. Certaines domestiques n'ont pas réussi à atteindre l'objectif de deux ans de travail parce qu'elles étaient tombées enceintes ou avaient perdu leur emploi.

Grâce à la nouvelle disposition, elles pourront demander la résidence permanente après 3 900 heures de travail. C'est l'équivalent de deux années de travail avec un horaire normal.

Selon les nouveaux règlements proposés, les employeurs d'aides familiaux devront payer:

  • les frais de déplacement vers le Canada des aides familiaux
  • l'assurance médicale des aides familiaux jusqu'à ce que ceux-ci soient admissibles à la couverture médicale provinciale
  • l'assurance contre les accidents de travail des aides familiaux et, s'il y a lieu, les frais de recrutement imposés par des tiers