Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2009.11.24

"Arnaque climatique": un peu de rigueur intellectuelle, tout le monde!

Les médias capotent à cause d'un email "compromettant" datant des années 90 où un climatologue fait référence à un "trick" pour "dissimuler le déclin de température", ce qui constitue pour les négationnistes climatiques une preuve solide que la science climatiques est biaisée.

La plupart des journalistes se contentent de rapporter les commentaires qui fusent à gauche et à droite, sans essayer de comprendre la texte à la source, ce qui a comme résultat de mettre dans la tête de tout le monde que la rigueur scientifique des climatologues est remise en question.

Le site web de climatologie realclimate.org a pourtant bien expliqué le contexte du email. Quand on fait une reconstitution des températures à partir des cernes d'arbres, on obtient une divergence entre les données observées dans la réalité depuis les années 60, qui indiquent un réchauffement, et les données obtenues par dendrochronologie, qui elles indiquent un déclin de températures. Donc pour que son modèle réflète davantage la réalité il a remplacé les données obtenues des cernes d'arbres (indiquant un déclin) par les données observées dans la réalité (qui indiquent un réchauffement) afin que le modèle travaille avec des chiffres plus fiables, qui réflètent davantage la réalité.
Donc on a "dissimulé" un déclin qui n'était pas réel mais était le résultats d'analyses spécifiques que les scientifiques savent n'être pas fiables, et on a remplacé ce déclin par les données observées, qui elles indiquent un réchauffement, ce qui est plus conforme à la réalité que les données des cernes d'arbres parce qu'observé directement.

 

De plus, personne ne pointe du doigt le problème plus grave, qui est que les négationistes n'hésitent plus à avoir recours à des activités criminelles (le piratage de serveurs) pour essayer de récupérer quoi que ce soit qui puissent les aider à faire passer leur propagande. Ils se servent de bouts de phrases isolées pour remettre en question la science et plonger le monde dans plus d'hésitation et d'immobilisme face aux enjeux importants. Pas étonnant que la plupart des autoproclamés "sceptiques" sont des conservateurs chrétiens, ça semble être bel et bien le retour en force de l'obscurantisme religieux.